AltaMusica.com, 22 juillet 2012Concert aux Musicales de Mortagne-au-Perche Gérard Mannoni

«  François Lazarevitch à la direction et jouant flûte à bec, flûte traversière et musette, Anne-Lise Foy à la vielle à roue, Matthieu Boutineau au clavecin, Julien Léonard à la viole de gambe, André Henrich au théorbe et à la guitare nous promènent de Montéclair à Couperin, de Chédeville à Boismortier, Leclair et Robert de Visée, de Forqueray à Rebel et Hotteterre, suites, petites pièces anecdotiques et de divertissements, sonates, danses, avec un talent formidable, une imagination, une dextérité technique et encore plus que tout un sens musical magistraux.
François Lazarevitch, dynamique et malicieux meneur de jeux, sait entraîner tout le monde dans cet univers très subtil et raffiné sans l'once d'une facilité ni d'une vulgarité, sachant raconter mille histoire sensibles, touchantes, jamais indifférentes avec ce patchwork très personnel.

On est grisé, séduit par ces rythmes, ces couleurs inhabituelles, ces alliances de timbres et de techniques si intelligemment menées où, avant tout, une qualité authentique de musicalité sensible et vécue imprègne chaque morceau. Sous cet entrain, sous cette bonne humeur se cache une science faite de recherche, de connaissances et de beaucoup de travail, redonnant sa vraie dimension à un répertoire aussi créatif que tant d'autres témoignages de l'élan artistique du Siècle des Lumières.

Avant les bis, François Lazarevitch explique ce qu'est exactement la musette dont il joue et qui n'est autre qu'une variété de cornemuse, et Anne-Lise Foy nous révèle les secrets de la vielle à roue, instrument compliqué mais aussi attachant par sa rotondité chargée de touches et de cordes que par sa sonorité à la fois tendre et un peu acidulée, extrêmement savoureuse.

Après plusieurs week-ends de concerts de très haut niveau, les Musicales de Mortagne-au-Perche 2012 ont connu une épatante conclusion. »

Copyright © Les Musiciens de Saint-Julien, 2005-2017 | Contact | Mentions légales | Crédits | Haut