Les Musiciens de Saint-Julien, logo
Photo

Yvon Guilcher
Maître de danse

Né en 1941, élevé par ses parents dans l'enquête de terrain en milieu paysan sur la danse traditionnelle (1945 . 1963). Enquête seul dans les landes (1964 . 1981) Licence de lettres classiques, agrégation d'Allemand, thèse d'Éthnohistoire. Enseigne à l'université (danse ancienne et culture traditionnelle). Nombreux articles et conférences, traduit du latin le traité de danse d'Aréna (1520), écrit La Danse traditionnelle en France. Ex membre de Mélusine, initiateur du bal folk, instructeur de danse et chant à l'ADP.

Fils d'Hélène et Jean-Michel Guilcher, célèbres danseurs-historiens-ethnologues de terrain à qui l'on doit l'essentiel de ce qu'on sait sur la danse traditionnelle et la danse ancienne en France, Yvon Guilcher a appris à danser enfant au contact de ses parents et des paysans rencontrés en enquête.

De 1964 à 1981, il enquête sur la danse populaire dans la Grande Lande de Gascogne, enseigne les highland dances à l'Institut britannique, puis en France et en Allemagne en 1972, année où il se voit sélectionné comme soliste en Écosse même. Il fonde l'Atelier de Danse Populaire (ADP), est appelé aux U.S.A. comme instructeur de danse en 1983, 1985, 1987, en même temps qu'il participe aux échanges entre chercheurs à Budapest.

En 1994, il soutient une thèse de Doctorat d'État sur Milieux traditionnels et danse ancienne, est chargé de cours en éthno-histoire à Paris IV, puis Paris VIII et publie à la demande du Ministère de la Culture "La Danse traditionnelle", d'une ancienne civilisation paysanne à un loisir revivaliste. Tout en préparant actuellement divers ouvrages (la Basse danse du XVe siècle, le kan-ha-diskan, les bourrées en Berry), il enseigne la danse traditionnelle en week-ends courts ou en stages longs et anime ateliers et bals de danse ancienne avec François Lazarevitch et Les Musiciens de Saint-Julien.

© Les Musiciens de Saint-Julien, 2005-2018 | Contact | Partenaires | Mentions légales | Crédits | Haut